La correspondance de Pierre Bayle désormais accessible en ligne

6 novembre 2011
Par

L'édition électronique de la correspondance de Pierre Bayle est désormais en ligne à l'adresse: http://bayle-correspondance.univ-st-etienne.fr

Ce site consacré à l’édition de la correspondance active et passive du philosophe Pierre Bayle offre le texte et l’apparat critique de 587 lettres (1662-juin 1686), ainsi qu’une vue numérisée des manuscrits.

Cette édition-web, extraite de la base de données 4 D « Arcane », a été réalisée avec le logiciel libre SPIP par les services informatiques de l’université Jean Monnet de Saint-Etienne.

L’édition individualise chaque lettre, numérotée de 1 à 587, et permet d’accéder à l’ensemble de la Correspondance par ordre chronologique. Les lettres suivantes seront intégrées progressivement jusqu’à inclure l’ensemble de la correspondance (environ 1600 lettres). Pour aller plus avant, de multiples modes de consultation et de recherche sont accessibles.

Il est possible de :

• rechercher librement un mot dans l’ensemble de la Correspondance (troncature possible)

• afficher les lettres échangées entre Bayle et un correspondant particulier

• afficher les lettres d’une année ou d’une période déterminée Un index des noms de personnes permet des renvois sur les occurrences des noms cités dans les lettres. Un glossaire propose des définitions des termes difficiles.

Des documents annexes ont été placés dans une partie Médiathèque du site :

• Portraits : portraits des principaux acteurs de la République des Lettres

• Lieux : vues des lieux où vécut Pierre Bayle • Ouvrages : page de titre de ses ouvrages

• Bibliothèque des écritures : échantillonnage des écritures des correspondants de Bayle • Vidéo : petits films consacrés à la vie du philosophe ou à l’édition de sa correspondance.

Par sa richesse, ce site offre un éclairage exceptionnel sur la vie intellectuelle au cœur de la République des Lettres.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Non classé

Laisser un commentaire

Blogoliste


Carnets de recherche