appel à collaboration en vue de l'édition scientifique de la correspondance de Jacques PERARD

10 novembre 2011
Par

Dans le cadre du programme de l’Agence nationale de la Recherche CITERE (Circulations, territoires et réseaux en Europe de l’âge classique aux Lumières/ Communicating Europe : Early Modern Circulations, Territories and Networks http://citere.hypotheses.org/), nous cherchons à localiser, en vue de son édition critique, les fragments dispersés de la correspondance active et passive de Jacques Pérard (Paris, 1713- Stettin 1766), pasteur réformé, journaliste, homme du livre, académicien, franc-maçon.  Correspondant de Jean Henry Samuel Formey, de Prosper Marchand et d’Albrecht von Haller, parmi beaucoup d’autres, gendre de Pierre Claris de Florian, Pérard a de solides attaches familiales en Saxe électorale. Pasteur à Gramzow, puis à l’Eglise française réformée de Stettin où il devient chapelain de la cour de Prusse, Pérard commente avec une grande précision les promotions et les déboires des ministres du Saint-Evangile attachés aux différentes Eglises françaises du royaume de Prusse. Collaborateur du Journal littéraire d'Allemagne et de la Nouvelle bibliothèque germanique, il assure une véritable veille culturelle pour les périodiques européens de langue française. Membre des académies de Berlin, Saint-Pétersbourg, Stockholm, de Bologne, des Alétophiles ou encore de La Rochelle, bibliophile passionné (le catalogue de la vente de sa bibliothèque et de son cabinet savant a été conservé), Pérard tient dans sa correspondance une chronique documentée de l’actualité littéraire et éditoriale  et conseille Formey comme le magnat polonais Jozef Andrzej Zaluski dans leurs achats de livres. Intermédiaire précieux entre les libraires imprimeurs des Provinces-Unies et les lecteurs de Prusse ou de Pologne, il se charge de l’acheminement de nombreuses caisses de livres. Il est enfin un des pionniers de la Franc-maçonnerie en Allemagne. Reçu franc-maçon à Leipzig en 1741, il devient l’un des piliers de la loge de la cour à Dresde essentielle dans la diffusion de la Franc-maçonnerie de Saxe en Pologne.  Les chercheurs intéressés par l’entreprise ou qui ont croisé Pérard dans leurs recherches sont chaleureusement invités à nous contacter : citere@unice.fr et pybeaurepaire@gmail.com

Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice Sophia Antipolis et Institut Universitaire de France)


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Non classé

Laisser un commentaire

Blogoliste


Carnets de recherche