parution de Penser l’Europe au XVIIIe siècle: commerce, civilisation, empire, Antoine Lilti et Céline Spector (dir.), Oxford University Studies on the Enlightenment, 2014

Capture d’écran 2014-11-24 à 21.40.33

Penser l’Europe au XVIIIe siècle: commerce, civilisation, empire

Ed. ANTOINE LILTI et CÉLINE SPECTOR

Au XXIe siècle, l’Europe ne fait plus rêver: son modèle est contesté, tant sur le plan économique qu’intellectuel et politique. Face à ces désillusions, il est urgent d’interroger les origines de l’idée d’Europe: quand et comment la notion d’Europe s’est-elle définie?

L’ouvrage dirigé par Antoine Lilti et Céline Spector propose un détour par les Lumières. Si l’Europe peut s’enorgueillir d’une longue histoire, c’est bien au XVIIIe siècle qu’elle est devenue un enjeu philosophique, historique et politique majeur. De Montesquieu à Kant, de Voltaire à Burke ou à Robertson, l’idée d’Europe est au coeur des controverses sur le droit international comme sur l’économie politique, sur la légitimité de l’expansion coloniale comme sur les espoirs d’un monde pacifié. Véritable enquête collective conduite par des historiens et des philosophes, Penser l’Europe au XVIIIe siècle aborde trois éléments majeurs autour desquels gravite le concept naissant d’Europe: l’empire, le commerce et la civilisation. Après avoir décrit la manière dont l’ordre européen a été conçu, les auteurs examinent la question de l’expansion commerciale et coloniale de l’Europe, ainsi que les théories de la civilisation, qui permettent d’interroger le statut de l’exceptionnalisme européen. Le siècle des Lumières ne nous présente pas un idéal européen à ressusciter, mais un champ d’interrogations dont nous ne sommes jamais véritablement sortis.

ANTOINE LILTI et CELINE SPECTOR, Introduction: l’Europe des Lumières, généalogie d’un concept

I. Un nouvel ordre européen

BRUNO BERNARDI, L’idée d’équilibre européen dans le jus gentium des modernes: esquisse d’histoire conceptuelle

STELLA GHERVAS, La paix par le droit, ciment de la civilisation en Europe? La perspective du siècle des Lumières

JENNIFER PITTS, Empire colonial et universalisme juridique au XVIIIe siècle

II. L’Europe du doux commerce?

CELINE SPECTOR, Civilisation et empire: la dialectique négative de l’Europe au siècle des Lumières

KENTA OHJI, La fin de l’Ancien Régime en Europe selon l’Histoire des deux Indes

III. La civilisation et ses critiques

ANTOINE LILTI, La civilisation est-elle européenne? Ecrire l’histoire de l’Europe au XVIIIe siècle

LARRY WOLFF, La géographie philosophique des Lumières: l’Europe de l’Est et les Tartares de Sibérie au regard de la civilisation

DOMINIC EGGEL, Le projet des Lumières mis en cause de l’intérieur: les classiques de Weimar à l’avant-garde des critiques de la civilisation européenne

SOPHIA ROSENFELD, Postface : L’Europe des cosmopolites: quand le XVIIIe siècle rencontre le XXIe

Antoine Lilti est directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ses travaux portent sur l’histoire culturelle des Lumières, et il a publié Le Monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle (Paris, 2005) et Figures publiques. L’invention de la célébrité (Paris, 2014).

Céline Spector est professeur à l’Université Bordeaux Montaigne. Ses travaux portent sur les Lumières et leur héritage, ainsi que sur la philosophie politique contemporaine. Elle a notamment publié Montesquieu. Pouvoirs, richesses et sociétés (Paris, 2004, rééd. 2011), Montesquieu. Liberté, droit et histoire (Paris, 2010) et Au prisme de Rousseau: usages politiques contemporains (Oxford, 2011).

Oxford University Studies in the Enlightenment, octobre 2014

ISBN 978-0-7294-1148-6, x+270 pages, £60 / €80 / $110

Vf  VOLTAIRE FOUNDATION • UNIVERSITY OF OXFORD

www.voltaire.ox.ac.uk

Penser l’Europe

Penser l’Europe au XVIIIe siu00E8cle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *